samedi 16 août 2014

MORTS POUR TOUJOURS


 « Quand on est mort c'est pour toujours ! » On croirait entendre des enfants tellement c'est naïf. Quel apôtre de la finitude et du néant nous a mis cette idée fixe en tête ? Comment briser le carcan spirituel de cette moderne superstition ? Tout ce que nous savons c'est que, non contents de n'être rien, nous ne savons rien. Alors pourquoi ce couperet d'angoisse sur la tête de chacun ? Pour l'obliger à tout donner sans (se) rien demander en retour ? Ce qui est certain c'est que nous payons si cher ce genre de génocide métaphysique qu'il nous pousse au désespoir civilisationnel le plus bas, le plus barbare. Et si la mort cul-de-sac était la plus grande illusion de la vie, après celle de la vie, l'envers trop logique du miroir ? L'ultime et radical déracinement ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire