mardi 2 septembre 2014

HAUTS LES COEURS !

Nous sommes amenés à la confusion par un processus, programmé d'en haut, de complexification destructrice. Ce que ferme la raison pure mais confuse, le cœur épuré l'ouvre et le filtre.  Les cœurs purs séparent de nouveau le bas du haut.

La clarté du cœur, le « sentimens » en ancien français, ignore la confusion rationnelle. Il fusionne ce « sentimens » avec la raison, hors la loi de destructuration rationaliste. La vraie géométrie y retrouve sa légendaire finesse.




2 commentaires:

  1. Un petit texte magnifique qu'un jeune vieux mathématicien repenti sait apprécier à sa juste "valeur"...

    RépondreSupprimer
  2. Merci Claus. Heureux qu'il vous parle.

    RépondreSupprimer