dimanche 14 septembre 2014

JESUS ET LE CHRIST

Ce qui va et vaut pour un Chrétien de Grand Vent n'est pas le Jésus historique, mais l'histoire du Christ. Ce n'est pas l'interprétation de ses paroles, mais leur valeur symbolique, ce n'est pas le Dieu-fait- homme, mais l'humanité d'un sage, d'un Bouddha d'occident. Ce n'est pas sa race, sa place auprès du Père ou ses « idées », mais la vérité de son humanité, en actes et en paroles. Ce n'est pas l'horreur de sa mort, mais la beauté et la force sereine de sa vie libre et ordonnée. Non l'exemple de la souffrance infinie d'un sacrifice institutionnalisé dans le sens de la soumission au mal au pouvoir. C'est une souffrance symbole de la condition humaine, vécue, mais subie et dénoncée, au nom de l'Humain et de Dieu, contre certains hommes et certains dieux. Là réside le miracle de sa parole et de son esprit, de son histoire, non l'histoire de ses miracles, ou celle d'un « magicien » apparent. C'est qu'il soit apparu et que dans son apparence, il ait été absolument vrai. C'est qu'il ait été, entier, – radical symbolique.




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire