samedi 29 novembre 2014

CHASSE AUX IDÉES VIRALES # 1 L'ODEUR DE GROUCHO



Avertissement : La chasse aux idées virales est une discipline de l'esprit, proche de l'humour zen, fondée dans les années 70 par l'humoriste motard Coluche, assassiné d'un coup de portière de camion.

Dialogue imaginaire sur le Titanic :


"Les pauvres sont des cons, responsables de leur malheur, pour ne pas travailler à acheter moins cher un monde en solde, ni à se vendre moins cher au premier marchand d'hommes venu. Leur responsabilité éthique protestante et économique libre dans leur propre malheur est patente et inacceptable pour une société de marché avancée."

Voilà une idée toxique qui circule beaucoup ces temps-ci dans la bouche des prétendues nouvelles élites gestionnaires du nouveau désordre mondial. Une idée qui rappelle au moins la cynique cruauté cinématographique d'un Groucho à son top.

   
Pour l'ironie du mot et d'un de ses sens non-encore neutralisé par le novlang transatlantique en vigueur, et donc toujours applicable en France au terme : « avancé », dans le domaine « temporel » du périssable, et contre le proverbe osé mais usé, prétendant que l'argent n'aurait pas d'odeur, nous dirons que cette avancée morale du temps marchand a toutes les caractéristiques idéologiquement malodorantes d'un Camembert "de luxe" obséquieusement servi grouillant d'asticots,  au Restaurant Social Libéral Potemkine, sensibles jusque dans l'escalier, monumental et tragique, à la poussette, cette odeur de sainteté économique conforme à la néo-nazification en cours des esprits.
 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire