mercredi 28 janvier 2015

LA VÉRITÉ # 9 LE GRAND TROUPEAU



(...) la bourgeoisie (vaisya) est assimilée, quant à elle, aux masses prolétariennes (candala) pour former ce qui est en fait un grand "troupeau" (pasu) totalement profane dont le comportement est dicté par ses affinités et ses aversions et non par des principes élevés."  A.K.C.



Nous nous sommes laissés réduire, au bout de « la raison dans l'Histoire », comme aurait dit Hegel, par un contrat social-libéral, à l'état d'un « parc humain ». Vaste troupeau planétaire, aurait diagnostiqué un Nietzsche, en croissance déséquilibrée par des facteurs irrationnels incités, menacé par toutes les limites, donc par tous les prédateurs.



Aussi bien par la première pandémie fabriquée venue que par la première crise financière, la première guerre idéologique ou le premier risque écologique. 
Sans "événement majeur", non pas forcément matériel dans un monde agonisant de sécularisations libérées, notre destin collectif, au sens de collectivisé, déterminé par l'universalisation abstraite standard de notre condition, par l'imposition totalitaire et criminelle de sa logique unique, aussi bien à la Nature-Mère, est définitivement scellé par un matérialisme exterminateur, remontant chez nous en Europe, aux environs du XIIIème siècle, selon un faisceau de sources concordantes.



Ce mouvement est né progressivement du pire dévoiement spirituel , à son aboutissement actuel, jamais (re)vu depuis des millénaires, dans une « civilisation » digne de ce nom. C'est donc une régression totale et globale, au final. La régression et l'anéantissement sont absolus. 

Y aura t-il un redressement à la hauteur de la bassesse de cet absolu noir ? Nous savons depuis toujours qu'une révolution culturelle conservatrice sera nécessaire. Ce qui reste encore non éclairci est le mystère, au sens propre et ancien, de la pointe subtile de son avènement en attente d'éclosion, ici, en Occident vrai.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire